Share

×

Pour simplifier, on pourrait ranger la musique de Yan Lohendra dans le genre électronique. Mais, tout l’en éloigne, bien qu’il utilise un ordinateur et des synthétiseurs. Yan Lohendra se définit plus comme un sculpteur de sons que comme un musicien, même s’il a étudié la musique. Il n’utilise pas en effet les règles de la composition mais façonne progressivement une matière sonore en partant d’une forme assez grossière qu’il affine jusqu’au résultat final.

L’esprit de La Zeuhl, la musique atonale, le hip hop, la techno, l’electro, le trip hop et la musique concrète font partie de ses influences. Il est certain que peu de gens apprécient la musique de Yan Lohendra, qui n’est pas faite pour plaire à tout le monde, tout comme lui-même, atypique et hors tendance, qui préfère se tenir éloigné de la vie du monde moderne.

Yan Lohendra ne posséde pas de smartphone mais seulement un téléphone portable à l’ancienne qu’il n’allume presque jamais, et s’avère de ce fait souvent injoignable. Il ne regarde pas non plus la télévision. Après avoir créé et utilisé sa page Facebook pendant quelques semaines, il décida de ne plus s’en servir que pour annoncer les événements importants, car la pratique de ce réseau social ne correspondait ni à son esprit, ni à son être.